"PORTRAITS", monograph published by Presses de L'ENSTA, 64p, hard cover, 2009





Photographs portraits Rimond Photographs portraits femme woman Rimond Photographs portraits Rimond Photographs portraits Rimond
Photographs portraits Rimond Photographs portraits femme woman Rimond Photographs portraits femme woman Rimond Photographs portraits Rimond
Photographs portraits Rimond Photographs portraits femme woman Rimond Photographs portraits Rimond Photographs portraits femme woman Rimond





Statement of artist

Suggest an experiment.
To face another human being
and look straight into each other’s eyes.
To be in front of a photographer
and to reflect on one’s own self.
The instructions were not to smile, be present with one’s entire self
and look into the camera with as much attention as possible.
This book has no documentary purpose. The people who are portrayed
were volunteers. No selection was done.
Everyone joined by their own motivation.
PORTRAITS is the photographic transcription of encounters
with thirty people from the ENSTA ParisTech school
and an evocation of the place gathering them.


Book PORTRAITS by Jessica Fischer, Jan 2010(en)

I leaf through the book and enter a world of moments.

Thirty portraits of exploding still lifes
meet my supersaturated vision.
I take a mindful rest from the buzz in the senses.
And a new breath.

The photographs show porcelain-like busts of individuals
who have nothing in common
except for their shared occupational background,
the École Nationale Supérieure de Techniques Avancées.
The frontal shots of their faces

against a white wall detach their identity.
No concept of time and space.
No cloth which could hint at a context.
Pure nakedness, wrinkles and now.

The attention is drawn to the serene light of the setting.
The pristine physiognomies tranquilise the viewer,
hypnotise the gaze.
Only their eyes give away
the humaneness, the profane, and all the imperfections,
the desires and doubts and dirt of the everyday,
the painful, the happy experiences,
mortality and hidden beauty,
the powerful fragility of their stories.

Maybe it’s about what we aspire to be and what we are.
Divine and earthly.
A moment.

 

 

 

Proposition de l'artiste(fr)

Proposer une expérience.
Celle de se retrouver seul face à un autre être humain
et de se regarder droit dans les yeux.
Celle d’être face à un photographe
et de se poser la question de son propre soi.
La consigne est de ne pas sourire, d’être présent de tout son être
et de regarder avec toute l’attention dont on est capable.
Ce livre n’a aucun propos documentaire, les gens qui tentent le portrait
sont volontaires, aucune sélection n’est opérée.
Chacun vient avec sa motivation.
PORTRAITS est la transcription photographique de rencontres
avec une trentaine de personnes de l’ENSTA ParisTech
et une évocation du lieu qui les rassemble.

Patrick Rimond nous convie à des rencontres dans un face à face d’une grande nudité sociale où le sujet se livre sans fard. Le regard amené dans le présent donne toute sa force à ses portraits. C’est sur la base du volontariat que 30 personnes ont tenté l’expérience du portrait.




Livre PORTRAITS sur Luxe Magazine.com,sept 2010(fr)  > click here or download pdf



Livre PORTRAITS par Sophie Bernard, Images Mag, mars 2010(fr)

Les personnes dont Patrick Rimond a rassemblé les portraits ont plusieurs points communs. Ils ont d'abord été volontaires pour se prêter à l'expérience immémoriale de la pose face à l'objectif, avec pour tout uniforme leur buste nu. On ajoutera que cette trentaine de modèles partagent d'être ou d'avoir été étudiants, enseignants-chercheurs ou employés administratifs de l'établissement d'enseignement supérieur de recherche ENSTA ParisTech ; autant dire que le sérieux est de mise, ce qui n'empêche en rien de percevoir derrière ces visages de tous âges, attachants ou beaux, une personnalité livrée sans travestissement.



Livre PORTRAITS sur Photographie.com, déc 2009(fr) 



Livre PORTRAITS par Japone, déc 2009(fr)

La "mise à nu" des sujets élaborée d'une manière à la fois douce et aimante mais aussi brute, simple, réduite à l'essentiel presque minimale offre au spectateur tout un panel de questionnements, sentiments et sensations induisant de permanents aller-retours entre l'autre et soi, entre l'apparente froideur du général et la chaleur de l'intime.

Sans apparemment, aucun lien direct avec une quelconque volonté esthétisante ou interrogation autour de la beauté si ce n'est peut être de révéler l'essence de l'être, la beauté de l'Homme , l'œuvre est au final très esthétique, on s'y plonge avec bonheur, faisant fi de l'asymétrie humaine ,de nos gouts, attirances et rejets, remis en cause, déstabilisés dans nos échelles de valeur.