> Lire le texte de François Salmeron, critique d'art, à propos de Fictions

 

 

Fictions, 2020


Projet réalisé dans le cadre d’une résidence à l’Institut Pasteur / projet Organoïde* initié par l’artiste Fabrice Hyber*

 

Les images sont le résultat de la combinaison de photographies d’éléments cellulaires issus d’un microscope électronique et de photographies de parties de corps. Les premières ont été réalisées sur papier argentique noir et blanc par la Pr. Dorit Hanein, directrice de recherche au département de chimie, bioinformatique et biologie structurale à l’Institut Pasteur. Je suis l’auteur des photographies de corps. Le travail numérique de fusion a été réalisé avec l’intention de proposer une descente imaginaire du corps à taille humaine vers ses cellules ; les corps s’effacent quand apparaissent les composants microscopiques qui les composent. Symboliquement, il s’agit d’emmener le spectateur vers un univers fictionnel et onirique proche de l’abstraction.

Le microscope électronique permet de plonger dans les tissus du corps humain au prix d’une perte de repère. Plus on y pénètre, plus la matière s’émiette en une multitude de petites entités et moins le cerveau est capable de s’y repérer et d’interpréter cette réalité sous-jacente. Autrement dit, on passe d’un réel tangible à une projection intellectuelle et abstraite basée sur la confiance en des instruments de mesure. C’est la question de notre perception du réel, de ce qui est extérieur à nous, qui est ici posée.


Le projet Organoïde, initié par l´Institut Pasteur et l´artiste Fabrice Hyber, avec le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso, a pour objectif de proposer de nouvelles représentations par des artistes de découvertes, inventions, concepts scientifiques pasteuriens, mais aussi pourquoi pas d´équipements, de processus, schémas, techniques...

 

 

les 4 images du haut ont été réalisées pendant le confinement, covid19, mars/avril 2020